Différences d’éducation entre la France et l’Allemagne

De Guide MFC
Aller à : navigation, rechercher
Diffrence education.jpg

Même si les pays sont voisins, l'histoire et la culture apportent leurs différences, même dans l'éducation des enfants. Voici quelques points de repères, non pas pour critiquer, mais pour nous aider à comprendre les différents points de vue.

Le sommeil

"Votre enfant de 2 ans fait-il déjà ses nuits ?" nous a un jour demandé un Allemand. Eh oui, pour beaucoup d'Allemands, il ne faut surtout pas laisser pleurer les bébés la nuit et si un bébé ne fait toujours pas ses nuits à un an passé, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

  • En Allemagne, il est conseillé de faire dormir son bébé dans sa chambre, voire même dans son lit, afin de favoriser le lien maternel ou paternel. Bref, surtout il ne faut pas « brusquer » les enfants et les parents (surtout les « mamans ») doivent se précipiter sur le chérubin dès qu'il pleure.
  • En France, un bébé de plus de 5 kg est souvent jugé apte à passer ses nuits sans manger. Et il est conseillé de le faire dormir le plus vite possible dans sa propre chambre.

Nourriture

Les petits Allemands ne mangent pas du tout la même chose que les petits Français.

  • En France, l'allaitement n'est que peu pratiqué (à tort sans doute, d'après les études médicales actuelles qui prouvent la qualité inégalable du lait maternel...), sans doute parce que les mamans reprennent souvent le travail 2 mois après la naissance de leur bébé. En Allemagne, l'allaitement est plus pratiqué : les pédiatres allemands recommandent 4 à 6 mois. Et c'est très courant de voir des mamans allaiter sur les bancs publics, au resto ou même dans les transports en commun, et ce, de façon plus ou moins discrète...
  • A quatre mois en moyenne, les bébés français attaquent leur diversification : premiers légumes, fruits et même parfois déjà de la viande (ce qui au passage est plutôt déconseillé par les pédiatres, à cause des protéines complexes qui sont mal assimilées par les touts petits et qui peuvent causer des allergies par la suite...). Les bébés allemands attendront plus longtemps pour avoir de la nourriture solide (en principe, après l'allaitement qui peut durer de 6 mois à un an). En France, les repas salés sont de mises pour le soir, en Allemagne, ce sera plutôt semoule sucrée !!!

Garde / travail des mamans

"Quoi, vous ne restez pas à la maison pour vous occuper de votre enfant !"

  • Eh oui, beaucoup d'Allemands pensent que les mamans doivent rester à la maison pour s'occuper de leurs enfants, sauf si elles ont vraiment des problèmes financiers. Les gardes pour jeunes enfants ne sont pas beaucoup développées et le système scolaire allemand ne fait rien pour faciliter la vie des parents qui travaillent. Si un professeur est malade, il n'y a pas forcément de salles d'études à disposition et les enfants doivent parfois rentrer chez eux, et ce, même à l'école primaire. Le fameux « 3 K » (Kirche, Küche, Kinder) est toujours d'actualité chez certains mais les mentalités évoluent doucement. D'après une loi récente, les parents ont le droit à une place pour leurs enfants à partir de l'âge d'un an. Beaucoup de crèches et jardins d'enfants publics ont été créés ces dernières années.
  • En France, les mamans reprennent souvent le travail après les 10 semaines de congé de maternité.

Le bain

  • En France, les bébés sont souvent baignés tous les jours, même si les mamans ont une activité professionnelle. Cela fait souvent partie du rituel du soir et permet à l'enfant de passer un bon moment à jouer dans l'eau, de se détendre et de se préparer au coucher. Ceci se fait dès la naissance. Le cordon ombilical est traité à coup d'éosine.
  • En Allemagne, les pédiatres recommandent en moyenne un bain par semaine, parait-il pour ne pas abîmer la peau fragile des bébés. A la place du savon, les Allemands utilisent plutôt de l'huile dans le bain (en particulier de l'huile d'amande). Dans les maternités allemandes, on recommande souvent de ne pas laver les nourrissons avant la tombée du cordon ombilical (il doit dessécher tout seul, et tomber tout seul, et ça peut durer plus de 2 semaines).

Spielplatz

A Munich, il y a de nombreux jardins publics avec des aires de jeux aménagées pour les enfants. Ils sont souvent bien entretenus et gratuits bien sûr. La coutume est ici de mettre les jouets en commun : râteaux et autres seaux pour le bac à sable.

Les pédiatres

  • En Allemagne, ce sont les pédiatres (Kinderarzt) qui s'occupent du suivi médical des enfants. Les médecins généralistes acceptent assez rarement les enfants (ou alors pour dépanner). De façon générale, les médecins allemands donnent peu de médicaments afin que le corps apprenne à se défendre seul. Pour faire baisser la fièvre, ils ne conseilleront du paracétamol qu'à partir de 39,5 °C. En dessous, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Les antibiotiques ne sont donnés que très rarement
  • En France, les médecins généralistes acceptent souvent les enfants, même les bébés. Peut-être est-ce dû au fait que les pédiatres sont plus nombreux en Allemagne ? Les médicaments sont beaucoup plus utilisés en France, parfois de façon excessive.

Les vaccins

  • En France, les vaccins sont obligatoires. Chaque enfant a un calendrier bien précis à respecter, et au pire des cas, ce qui n'a pas été fait devra être rattrapé avant la rentrée à l'école. Calendrier vaccinal pour la France
  • En Allemagne les vaccins sont conseillés mais facultatifs !! Il y en a même certains qui ne sont pas administrés comme le BCG. Pour cela il faudra aller voir en France... Instructions officielles de l'état de Bavière
  • Certaines crèches (Krippe) et maternelles (Kindergarten) n'acceptent cependant que des enfants avec un carnet de vaccination à jour



Editeur(s)
Qui a encore contribué à cet article en l'éditant?
Betty et Jhf
Auteur initial
Qui est à l'origine de cet article ?

Utilisateur:Betty