Faire immatriculer sa voiture

De Guide MFC
Aller à : navigation, rechercher

Pourquoi donc faire immatriculer sa voiture en Allemagne ? La question, au vu des paperasseries administratives, mérite d'être posée...

Deux réponse peuvent être apportées :

1) parce que c'est la loi ! Au bout d'une certaine durée de résidence à Munich (3 mois), vous êtes tenu(e) de faire changer l'immatriculation de votre véhicule. D'ailleurs c'est pareil en France ! Mais ici comme ailleurs, personne ne s'en soucie vraiment, d'autant plus que c'est à la police de prouver que vous êtes là depuis aussi longtemps.

2) la raison principale, c'est à cause de l'assurance : peu, très peu, voire aucun assureur français accepte de vous assurer si vous vivez en Allemagne, et les assureurs allemands n'assurent que des voitures allemandes (et là c'est point barre !). La limite de séjour se situe à 3 mois, ce qui est la limite de ce qui est considéré comme du tourisme.

Certains peuvent être tentés à ce point de se dire "bof, après tout, comment l'assurance saurait-elle que je suis là depuis plus longtemps ?". Réflexion fondée, mais dites-vous bien qu'en cas d'accident, surtout avec dommages corporels entraînant des indemnisations, l'assurance va faire une enquête plus que détaillée. Et ce sera à vous de prouver que vous n'étiez en Allemagne que depuis moins de 3 mois (bon courage !). Donc oubliez vite cette idée et allez faire immatriculer votre véhicule.

Alors, où aller, comment faire ?

Avant

Commençons par le commencement : les préparatifs ! Il existe une page résumant les démarches sur le site de la ville

Vous trouverez des infos détaillées, des formulaires en PDF à télécharger... sur le site du KFZ Amt de Munich (ou y rechercher le mot-clé "Zulassung").

Pour pouvoir faire immatriculer votre voiture à Munich, il vous faut en être résidant, donc avoir fait une Anmeldung !

Il vous faut ensuite un certificat de non-gage européen, à demander par courrier au Kraftfahrtsbundesamt (KBA) à Flensburg (coûte environ 14 euros à payer en contre-remboursement). Voire le site de la ville pour plus de détails. Attention, ce certificat a une durée de validité de 1 mois seulement ! Update avril 2008 : cette démarche ne semble plus être nécessaire depuis 2007.

Il vous faudra ensuite une attestation du TÜV de conformité aux normes allemandes, en particulier pour la pollution. C'est le passage aux mines... C'est en particulier le TÜV qui va indiquer dans son rapport dans quelle classe fiscale votre véhicule se trouve. Pour ce faire, prenez RDV chez le TÜV près de chez vous. Si votre véhicule est récent ou si c'est un modèle particulier, le TÜV n'aura peut-être pas ses données techniques dans l'ordinateur. Il y a la possibilité que le TÜV fasse les mesures nécessaires (polution etc...), mais comptez dans les 150€ ! Pour plus de simplicité, munissez-vous alors d'un certificat de conformité européenne (CoC certificate en Anglais), que vous demanderez chez votre concessionnaire, ou bien directement chez le constructeur (certains constructeurs font payer ce certificat :-( ). Si votre voiture vient d'un constructeur allemand (BMW, Mercedes, VW, Ford), adressez-vous à la maison mère, la concessionnaire Francais ne fera rien d'autre ! Prenez aussi en compte qu'il vous faudra environ 2 semaines avant de recevoir le certificat par courrier.

Il vous faudra également une attestation temporaire d'assurance (Versicherungsdoppelkarte) d'un assureur allemand, qui sert à éviter le problème de la poule et de l'oeuf: sans assurance, pas de plaque, et sans plaque, pas d'assurance. C'est comme une promesse d'assurance, valable 2 semaines à partir de sa délivrance. La demander n'engage à rien. Par contre, l'administration informera l'assurance qui a établi l'attestation que vous l'avez remise. Vous disposez alors de quelques jours pour conclure un contrat avec eux.

Pensez aussi à emmener votre carte grise et vos papiers d'identité !

Juste avant

Muni de tout cela et d'un peu de patience, rendez-vous à la Zulassungsstelle. Attention piège : il en existe 2 !

  • une pour ceux qui habitent à Munich intra-muros (München Stadt), à Laim, Eichstättestr.
  • l'autre pour ceux qui habitent en banlieue (München Land), à Grasbrunn, juste au niveau de la sortie d'autoroute A99 Haar (suivre les panneaux, c'est presque impossible à louper).

Le site de la ville ne donne l'adresse et le numéro de téléphone que de la première, et ne mentionne nulle part la seconde !

Pensez à emmener des outils (tournevis cruciforme et plat a priori) pour démonter les plaques (essayez avant, les fixations sont toutes différentes et on met souvent pas mal de temps avant de trouver comment ouvrir la fixation sans la détruire).

Si vos connaissances en mécanique auto ne vous permettent pas de changer vos plaques, vous avez la possibilité (du moins à la Zulassungsstelle de Laim) de passer au garage Volkswagen/Audi, il vous en coûtera dans les 20€ (retirage plaques françaises + vissage des supports plastiques pour les plaques allemandes).

En soi, vous n'avez pas besoin d'amener votre voiture, personne ne veut la voir (le TÜV l'a fait avant !)

Pendant

Comme dans chaque administration, vous tirez votre numéro et attendez votre tour. Si votre voiture a déjà des plaques allemandes, pensez à les ramener, elles seront invalidées pour éviter qu'elles ne servent à nouveau ! Si vous avez des plaques françaises, il vous faudra les démonter et les ammener aussi.

Vous avez la possibilité, dans la limite des stocks disponibles ainsi que des gammes de numéros attribués à votre Zulassungsstelle, de vous choisir une immatriculation personnalisée (date de naissance, lettres amusantes etc...). Il vous en coûtera cependant 14 euros supplémentaires ! Vous pouvez vérifier la disponibilité et réserver à l'avance votre numéro d'immatriculation par internet.

Votre carte grise sera gardée, en échange vous recevrez :

  • une attestation à envoyer au consulat général de France à Berlin (!?!), qui informera la préfecture concernée du changement d'immatriculation Update avril 2008 : ils s'occupent maintenant de faire ça pour vous !
  • un Fahrzeugbrief, lié à la voiture, et qui la suivra toute sa vie. Ne le perdez surtout pas !
  • un Fahrzeugschein, propre au propriétaire du véhicule, qui rassemble les informations techniques de la voiture, et qui récapitule les passages au contrôle technique.

Ces deux derniers documents ensemble forment l'équivalent de la carte grise. Ne les laissez pas ensemble (et surtout pas dans le véhicule), en cas de vol de votre voiture, il suffit de ces deux papiers pour pouvoir le revendre sans problèmes !

Une fois le numéro attribué, vous devrez aller faire graver vos plaques (un magasin est présent directement sur place). Comptez 25-30 euros. Vous devrez aussi acquitter les frais administratifs de l'ordre également de 30 euros.

Update 2008 : depuis août 2005 il faut donner une autorisation de prélèvement (obligatoirement ! donc il faut une banque allemande). Ce sera utilisé pour payer la KFZ Steuer. Visiblement ils en avaient marre des retards de paiement...

Avec vos nouvelles plaques et votre quittance, vous allez au dernier guichet, ou l'employé(e) vous collera les 2 autocollants, l'un de Munich, et l'autre indiquant la date de votre prochain passage au contrôle technique.

Après

A partir de maintenant, vous avez des officielles plaques, ne les perdez pas ! D'ailleurs armez-vous de votre tournevis préféré et allez fixer vos plaques de ce pas sur votre voiture... pour partir direct chez l'assureur !

Bonne route !



Editeur(s)
Qui a encore contribué à cet article en l'éditant?
Auteur initial
Qui est à l'origine de cet article ?

Joel Hatsch