Le Maximilianeum

De Guide MFC
Aller à : navigation, rechercher
Le Maximilianeum

Au bout de la Maximilianstraße se dresse cette imposante bâtisse qui intrigue bon nombre de nouveaux arrivants : le Maximilianeum. Ce bâtiment aussi surprenant par son nom que par son architecture revêt trois particularités : il abrite le parlement de Bavière, une fondation et une galerie d'art.

Suite à une visite organisée par MFC, nous vous donnons ici un petit résumé qui vous présentera le bâtiment, le parlement et son fonctionnement ainsi que la fondation.


Histoire du bâtiment

La construction du Maximilianeum a été ordonnée par le roi Maximilian II (1811 - 1864), le père de Louis II de Bavière.

Lors de son accession au pouvoir en 1848, le prince héritier a de grand projets d'aménagement de la ville. En 1853 commencent les travaux d'aménagement de la future "Maximilianstraße" et en 1857 la première pierre du bâtiment est posée.

Après plusieurs remaniements, la construction finit en 1874, après la mort de Maximilian II qui n'aura donc pas vu la fin de ces travaux.

Jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, le bâtiment abrite la fondation Maximilian II (cf. plus bas), une galerie d'art et l'école des pages royaux (jusqu'à la fin de la 1ère guerre mondiale).

En 1945, le bâtiment est détruit aux 2/3. Reconstruit après la guerre, c'est en 1949 que le parlement vote son déménagement au Maximilianeum où il reste locataire (car le bâtiment appartient à la fondation).

Le parlement

Historique

Le parlement de Bavière est l'un des plus anciens d'Allemagne. En effet, les premières traces d'un "parlement" remontent au 12ème siècle.

  • En 1311 une charte de franchise accorde aux trois "ordres" (la noblesse, le clergé et les villes) certaines libertés de décisions.
  • En 1508, lors de la réunification de la Haute- et Basse-Bavière, les trois "ordres" qui siègent ensemble reçoivent un droit de décision plus important avec la charte des libertés qui devient la "loi fondamentale".
  • En 1669, l'absolutisme princier met fin aux pouvoir des ordres.
  • En 1808, la Bavière devient royaume sous l'impulsion de Napoléon et se dote d'une constitution, mais ce n'est qu'en 1818 qu'une assemblée à deux chambres fut mise en place.
  • En 1918, la fin de la 1ère guerre mondiale entraîne la fin de la monarchie constitutionnelle. Avec la révolution dans la nuit de 7 au 8 novembre la République est proclamée.
  • En 1933 le parlement se réunit une dernière fois. Une "loi du Reich" dissout tous les Landtag.
  • En 1946, un nouveau parlement est constitué, une nouvelle constitution est élaborée et un système à deux chambres avec le sénat est réintroduit.
  • En 1949 le parlement et le sénat emménagent définitivement dans le Maximilianeum, après trois années d'errances.
  • En 1999, le sénat est dissout suite à un referendum. La Bavière était alors le seul Land avec un sénat.

Fonctionnement

Pour sa seizième législature (de 2008 à 2013), le parlement bavarois (Landtag) compte 187 députés, répartis en 4 grandes fractions : la CSU, le FDP, le SPD et les verts plus les Freie Wähler (électeurs libres).

La CSU y règne en maître et à toujours eu la majorité absolue à elle seule, ce qui fait de ce parlement un parlement atypique pour l'Allemagne. Mais cela a changé lors des élections de 2008, des élections historiques, un électrochoc dans la vie politique bavaroise, car pour le première fois, la CSU a perdu la majorité absolue, ce qui l'a obligée à faire une coalition avec le FDP.

La répartition actuelle des 187 sièges est :

  • CSU 92
  • FDP 16
  • SPD 39
  • Les Verts 19
  • FW 20
  • Sans parti 1

Les parlementaires travaillent en commissions ou en séances plénières. Trois jours par semaine les députés se retrouvent à Munich, le reste du temps ils sont sur le terrain, dans leur circonscription. Une fois par semaine, en alternance le mardi, mercredi ou jeudi, le parlement se réunit en séance plénière. Ces débats sont en général publics et chacun peut y assister. Mais avant de vous déplacer renseignez-vous sur la date de la séance plénière.

Le Landtag de Bavière a quatre missions importantes à remplir :

1. Formation du gouvernement
Après des élections, le ministre-président est élu par le parlement à la majorité simple. Il est alors en charge de constituer un gouvernement (de 17 ministres et secrétaires d'état) qui devra être validé par le parlement.
2. Législation
La constitution bavaroise prévoit que les parlementaires, le gouvernement, mais aussi le peuple, peuvent déposer des projets de loi. Ceux-ci sont débattus, travaillés au parlement. C'est également le parlement qui les adopte sauf dans le cas de consultations populaires.
3. Contrôle
L'une des tâches essentielles du Landtag consiste à contrôler le gouvernement et l'administration qui lui est rattachée. Le parlement et ses commissions peuvent exiger la venue de chacun des membres du gouvernement (question au gouvernement), mais inversement, les membres du gouvernement et tous ses délégués doivent être entendus à tout moment pendant les délibérations, même lorsque cela n'est pas prévu par l'ordre du jour. Le droit de pétition fait également partie du droit de contrôle. Chaque personne peut adresser au parlement des requêtes ou des recours qui permettent au parlement d'avoir une vue d'ensemble des problèmes d'actualité.
4.Autres fonctions législatives et participation à d'autres organes
D'autres personnes (cour constitutionnelle, cour des comptes) sont également élues par le parlement. Des parlementaires peuvent aussi participer à d'autres organes (Conseil de audio-visuel, Conseil des Sports, etc…)

La loi de finances prend une place particulière parmi les lois dont le Landtag doit débattre et qu'il est chargé d'approuver. Cette loi constitue le fondement de l'activité du gouvernement et de l'administration de l'Etat. Le montant du budget annuel de la République de Bavière est d'environ 40 milliards d'euros.

Il convient de rajouter qu'en Allemagne il n'y a pas de cumuls de mandats. Un député au Landtag n'est ni maire, ni au Bundestag...

La fondation

La fondation d'Etudes Maximilianeum a été fondée en 1852 par le roi Maximilian II avec pour but de permettre à de jeunes bavarois talentueux, indépendamment de leur origine sociale, d'avoir accès à un niveau de formation nécessaire à la conduite des plus haute fonctions de l'état. En d'autres mots, les plus doués des bacheliers bavarois peuvent toucher une bourse de la fondation qui leur permettra de suivre des études dans une université munichoise.

Ces étudiants sont logés au Maximilianeum, peuvent partir un an à l'étranger et ont accès à des cours de langue. La seule limitation pour ces étudiant, c'est qu'il n'ont le droit d'étudier ni la médecine, ni la théologie (Maximilian II n'aimait ni les médecins ni la religion).

Après la fin de la monarchie en 1918, la fondation passe sous le protectorat de de la Ludwig-Maximilian-Universität (LMU). Le financement de cette fondation est assuré par la location du bâtiment au parlement. Depuis le début, la fondation a accueilli près de 800 étudiants, parmi eux des hommes politiques, comme l'ancien ministre-président Franz Josef Strauss, un prix Nobel de Physique, Werner Heisenberg, des écrivains, Carl Amery...

Actuellement ils sont au nombre de 50 (33 étudiants et 17 étudiantes). Chaque année n'y rentrent que 5 à 10 nouveaux. Plus d'informations et de détails se trouvent sur le site de la fondation www.maximilianeum.de.

Sources



Editeur(s)
Qui a encore contribué à cet article en l'éditant?
Auteur initial
Qui est à l'origine de cet article ?

Stéphane Kirmser