Le chocolat

De Guide MFC
Aller à : navigation, rechercher
chocolat

Pour les fous du chocolat (je ne vous parle pas des tablettes de Milka qui n'ont de chocolat que le nom), qui ne peuvent s'en passer et sont prêts à vendre leur dernière chemise pour un carré, deux adresses dans le centre ville:

Chocolaterie Laporte

Laporte, chocolatier-confiseur, oui-oui, il est Normand, cocorico! Et à deux pas de Marienplatz, donc facile à trouver! Il se trouve dans une petite ruelle qui longe le Viktualienmarkt, la Heiliggeiststraße, derrière l'église du même nom.

Là, dans ce minuscule magasin traditionnel, vous vous ferez servir par Madame Laporte elle-même, qui sera ravie de faire la causette. Vous y trouverez, entre autres, pêle-mêle:

  • des calissons, des vrais de vrais en directe provenance d'Aix
  • des tablettes de chocolat noir
  • des dragées faites maison à la saison des communions (vous pourrez certainement les commander pour un baptême)
  • du vrai nougat tendre et délicieux en tranches
  • des confitures
  • en hiver, des marrons glacés

et bien sûr

  • des truffes de toutes sortes,
  • des huîtres au praliné,
  • des pruneaux enrobés de chocolat,
  • de la nougatine croquante cachée sous un manteau de chocolat noir!

Évitez les bouchées fourrées au massepain, les Allemands font mieux dans ce domaine, ici, c'est trop sucré et le goût d'amande n'est pas assez prononcé. Vous pouvez vous faire remplir des ballotins à différents prix, comme en France ou bien juste un petit sachet de cellophane.

La chocolaterie Sama-Sama

Un peu plus loin, dans la Westenriederstraße, une rue en partie à sens unique perpendiculaire à la Heiliggeiststraße, la concurrence ne dort pas! Vous avez vu le film Chocolat?! Vous l'avez bien aimé? Vous adorerez le magasin Sama-Sama! C'est un délice déjà rien que pour l'œil! Du véritable travail d'orfèvre! Bien que ce soit loin d'être tout en chocolat... Vous y trouverez également des fleurs de lotus, par exemple...

La patronne y prépare des merveilles à base de fruits secs et de noix variées, de praliné et de pâte d'amandes, de chocolat et de décorations époustouflantes, même si elles sont un peu sucrées, c'est craquant! Elle travaille comme les confiseurs du début du XXe siècle. Le magasin est tout petit et en longueur, on se bouscule parfois devant le comptoir, la dame est un peu surmenée et pas toujours de bonne humeur, mais son mari et son fils sont très aimables.

Là, je vous recommande de goûter aux truffes au poivre, à la rose, à la menthe, au café, etc... aux Knusperecken avec du piment... Mais attention, dès qu'il fait chaud, la production de truffes est stoppée! Vous y trouverez un grand choix de douceurs en tout genre, je vous recommande les figues fourrées aux noix et au gingembre et enrobées de cacao ou les dattes fourrées au massepain avec de la cerise et enrobées aussi de cacao, mais il faut ouvrir bien grand la bouche...

Attention

Une petite précision: le nougat allemand, ce n'est pas le nougat français, c'est... du praliné pur, ne vous trompez pas!

Je ne suis pas amateur de chocolat, il y a certainement d'autres chocolatiers doués à Munich, mais lorsque je veux faire un cadeau, je laisse volontiers de côté Dallmayr et Cie pour ces deux petits magasins qui, à mon avis, valent le déplacement. C'est de la fabrication maison, c'est sympathique, c'est original...



Editeur(s)
Qui a encore contribué à cet article en l'éditant?
Auteur initial
Qui est à l'origine de cet article ?

Laurence Wuillemin