Randonnées près de Munich

De Guide MFC
Aller à : navigation, rechercher
Randonnée en Allemagne

Le sujet est vaste !

La randonnée est quasiment le sport / loisir estival le plus classique à Munich. Les possibilités sont énormes pour des difficultés allant de la simple ballade d'après-midi jusqu'aux couloirs d'escalade.

Plutôt que de présenter des randonnées précises, je vais plutot décrire les massifs à proximité de Munich, leur caractère et les sommets les plus classiques.

Un gros avantage de Munich est la possibilité d'atteindre les montagnes en transports en commun, facilement et avec flexibilité. Et en plus c'est pas cher.

Conseils

Avant de commencer, les conseils classiques de base, valables pour toute rando :

  • bien se renseigner sur l'itinéraire et sa difficulté, se procurer une carte précise (au moins 1/50000),...
  • connaître ses limites et sa condition physique, prévoir de la marge en temps
  • surtout, bien se renseigner sur la météo, on peut passer en 30 minutes du plein ciel bleu au gros orage (l'inverse aussi, heureusement)
  • en plus des bonnes chaussures, prévoir des vêtements de pluie et des vêtements chauds quelle que soit la météo annoncée. De même, penser à la protection solaire et prendre beaucoup d'eau avec soi.

Les massifs

Voilà, maintenant, une description (non exhaustive) des massifs, de l'ouest vers l'est :

L'Allgäu

Ce sont à peu près les montagnes allemandes entre Obertsdorf et Füssen (Neuschwanstein).

C'est donc peut-être plus intéressant pour les habitants d'Augsburg ou Ulm que Munich.

Mais sous des apparences de petits alpages, l'Allgäu recèle parait-il beaucoup de trésors cachés. Un peu trop loin à mon goût...

Ammergebirge, Lechgebirge

Entre Füssen et Oberammergau. Ces deux villes sont facilement accessibles en train, par contre entre les deux c'est plus dur.

Autour d'Oberammergau et Ettal, des sommets classiques comme la Notkarspitze (pour une bonne journée, sans difficultés techniques), la Klammspitze (départ de Linderhof, escalade facile sur la fin (pas d'équipement nécessaire)), l'Ettaler Mandl (petite pointe qu'on voit depuis l'autoroute, très jolie mais un peu d'escalade à la fin).

Wettersteingebirge

Elles sont célèbres car on y trouve le point culminant de l'Allemagne : la Zugspitze (un peu moins de 3000m). Même si la Zugspitze est "faisable" sur la journée et sans difficultés techniques (de préférence en redescendant en téléphérique), il y en a aussi pour tous les goûts : des gorges sympathiques faciles d'accès (Partnachklamm et Höllentalklamm, traversée payante mais ça vaut le coup), un pavillon de chasse de Louis II (Schachenhaus, via la Partnachklamm), des sommets plus demandants (Daniel (Ehrwald), Große Arnspitze (Mittenwald), Alpspitze,...). Également beaucoup de possibilités sur 2 ou 3 jours, avec des refuges sympa (Meilerhütte, Knorhütte,...), mais attention ils sont vite pleins.

Karwendel

Un massif célèbre également.

La chaîne de montagnes, impressionnante depuis la vallée, s'étend à l'Est de Mittenwald, jusqu'à l'Achensee. Une bonne partie est en Autriche. Ce sont des montagnes dures, très peu d'alpage, surtout de la roche. Les sommets proches de Mittenwald/Scharnitz sont accessibles en train (Westliche-Karwendelspitze, Pleisenhütte/Pleisenspitze).

Pour le reste, c'est plus dur. Une superbe route (in der Eng) permet de se rendre au coeur des Karwendel, des bus au départ de Tegernsee y passent également, mais c'est assez compliqué et long. Depuis la route d'Eng, on accède à de bons refuges et des sommets magnifiques (Lamsenspitze, Sonnjoch, Schafreuter,...).

Également pas mal de routes pour VTTistes en bonne forme.

Kochelsee/Schliersee

Situés au Nord-Est de Garmisch-Partenkirchen, les sommets les plus célèbres sont le Herzogstand et le Jochberg, mais il y a aussi la chaîne au dessus de Oberau (Krottenkopf, Wank,...).

Bayerische Hausberge

Il ne s'agit pas d'un massif à proprement parler, mais ce sont les montagnes les plus proches de Munich.

Il s'agit en fait de pré-Alpes, avec donc des sommets souvent un peu au dessus de 1000m, dépassant rarement les 2000m.

Idéal pour des randonnées faciles à la journée ou pour des week-ends sympa. Beaucoup d'alpages (Alm) et de refuges permettent de faire des pauses (Bière à la pression et Apfelstrudel partout !) ou de cumuler sur plusieurs jours.

Les 6 vallées

Il y a en fait principalement 6 vallées orientées Nord-Sud (Kochelsee, Lenggries, Tegernsee, Spitzingsee, Bayerischzell, Inntal), et donc 5 groupes de montagnes entre elles.

Entre Kochelsee et Lenggries

C'est le massif du Benediktenwand (Tutzinger Hütte), puis le Brauneck et le domaine skiable de Lenggries.

Entre Lenggries et Tegernsee

On ne compte plus les sommets pour randonnées à la journée, certains accessibles par les deux cotés.

Le "classique" Seekarkreuz, mais aussi Fockenstein, Buchstein, Hirschberg,...

De nombreux refuges ou alpages font également de bons buts de randonnée plus faciles, ou bien des endroits pour passer la nuit (Lenggrieser Hütte, Tegernseer Hütte, Auer-Alm,...).

Entre Tegernsee et Schliersee

Tout plein de chemins permettant une traversée, avec également le Baumgartenschnied, un sommet très sympa.

Entre Tegernsee et Spitzingsee

Plus vers le sud-est, plusieurs sommets un peu moins accessibles sans voiture.

Entre Spitzingsee et Bayrischzell,

C'est le "Rotwandgebiet". Le Rotwand est un sommet très facile pour son altitude (1880m), avec le gros refuge de Rotwandhaus pour passer la nuit.

De Bayrischzell à Inntal

La grande vallée de Kufstein, à nouveau de nombreux sommets, le plus célèbre étant sans doute le Wendelstein (avec ses antennes au sommet).

Si l'on utilise le train, une bonne idée est de partir d'une vallée, monter à un sommet, et redescendre de l'autre coté dans la vallée suivante. En général, ça n'est pas beaucoup plus long.

À l'Est de l'Inntal, ça continue :

Les Kaisergebirge

A l'est de Kufstein, offrent des randonnées plus difficiles (avec souvent de l'escalade), mais très intéressantes. Reliefs comparables à ceux des Karwendel.

Le Chiemgau

Il s'agit des montagnes situées plus ou moins au sud du Chiemsee. De très nombreux sommets faciles d'accès, les deux plus intéressants étant sans doute le Kampenwand et le Hochgern.

Les vallées intéressantes sont hélas assez mal desservies par le train.

Berchtesgaden

Au-delà, je connais moins bien. Mais en continuant vers l'est, presque jusque Salzburg, on arrive à Berchtesgaden.

Le parc naturel de Berchtesgaden est un paradis pour randonneurs. Beaucoup d'itinéraires partent du magnifique Königsee (à ne pas manquer), dont le Watzmann (2e plus haut sommet d'Allemagne).

Les gares

Voici maintenant quelques gares qui font de bons points de départs de randos :

Oberammergau

Environ 1h45 en train avec un changement à Murnau, un train par heure environ. Randos vers Ettaler Mandl, Pürschling,...

Mittenwald

Un peu moins de 2h de train, un train par heure, direct depuis Munich via Garmisch Partenkirchen.

Randos vers la Große Arnspitze, la Westliche Karwendelspitze,...

Garmisch-Partenkirchen

A 1h30 en train : point de départ de plein de randos, éventuellement en utilisant le train à crémaillère qui monte à la Zugspitze.

Oberau

Sur la ligne de Garmisch, Ettaler Mandl à l'ouest, Krottenkopf à l'est,....

Benediktbeuern

Train vers Garmisch et changement à Tutzing. 1 heure en tout. Point de départ pour le Benediktenwand

Lenggries

Desservi par le BOB (Bayerische Oberland Bahn) toutes les heures depuis Hauptbahnhof, environ 1h de trajet.

Plein de randos (Brauneck, Seekarkreuz, Fockenstein,...)

Tegernsee

Egalement une ligne de BOB, également 1h de trajet. Rando vers le Baumgartenstein par exemple. Ou bien bus vers le sud pour se rapprocher du Sylvensteinsee et des Karwendel.

Bad Wiessee

Train BOB jusque Gmund am Tegernsee, puis bus synchro avec le BOB vers Bad Wiessee, à l'ouest du lac.

Randos vers Hirschberg, Fockenstein, Buchstein,...

Schliersee

Desservi par le BOB. Bus (ou à pied !) vers Spitzingsee (pour le Rotwand par exemple), ou bien randos vers Tegernsee.

En hiver

Enfin, encore une idée : la plupart des randos proches de Munich peuvent aussi se faire en hiver, si l'on n'a pas peur du froid.

Pas forcément besoin de raquettes, même si c'est souvent plus sympa.

Lors des belles journées d'hiver (les plus froides !), la montagne est magnifique. De plus, on voit souvent bien plus loin qu'en été.

Mais attention, en hiver il y a un danger non négligeable par rapport à l'été : les avalanches. Ne pas sous-estimer le risque, même en basse montagne.

Le mieux est de suivre précisément les itinéraires proposés dans les guides et indiqués comme non dangereux. Dans tous les cas, avant de partir renseignez-vous à l'office de tourisme le plus proche de votre lieu de randonnée.

Des guides

Justement, on y vient, aux guides. Quelques références :

  • Sur internet, www.steinmandl.de est une source d'idées quasi inépuisable. Les itinéraires y sont très bien décrits.
  • Des bouquins pour l'été : "Münchner Hausberge" de Pause, cela a déjà été conseillé. Les "Rother Wanderführer" sont bien fichus également. Il y a aussi un guide co-édité par le club alpin (DAV) : "Wandern mit Bus und Bahn" ou quelque chose comme ca. Les guides Kompass sont classiques et souvent bien faits.
  • Un bouquin pour l'hiver (s'il est encore édité) : "Die schönsten Winterwanderungen in den Bayerischen Voralpen" par M. und B. Riffler, éditions Südwest. Sinon, Rother a surement quelque chose aussi.
  • Pour les cartes, les meilleures à mon avis sont les cartes bleues du BLVA "Bayerische LandesVermessungsAmt", même si les chemins (en particulier les routes forestières) ne sont pas toujours justes. Les cartes Kompass indiquent moins bien le relief, mais sont peut-être mieux pour des petites randonnées faciles ou pour ceux qui ne sont pas encore habitués à lire une carte topographique. Le DAV édite aussi certaines cartes. Très bonne qualité et précision, mais chères et pas très solides.

Des liens

  • Pour la météo, le site du DAV donne un bulletin assez précis (attention : que du texte, il faut parler allemand !) actualisé tous les jours à 16h. En hiver, il y a aussi le lien vers les bulletins avalanches, mis-à-jour à 7h30 tous les matins.
  • Il y a aussi wetter
  • http://www.bahn.de pour les horaires de train, http://www.rvo-bus.de pour... les bus !
  • Pour ceux qui randonnent souvent, l'inscription au DAV (env. 60Eur/an, 35Eur pour les moins de 27 ans) permet d'avoir de bonnes réductions sur les nuits en refuge, une location de matos pas trop chère, une bibliothèque et de bons conseils aux randonneurs. Dommage que leurs bureaux aient des horaires dignes d'une banque... Sur internet : http://www.alpenverein.de



Editeur(s)
Qui a encore contribué à cet article en l'éditant?
Auteur initial
Qui est à l'origine de cet article ?

Yves Surantyn