Starkbierfest

De Guide MFC
Aller à : navigation, rechercher
Une Starkbier

La "5ème saison" comme l'appellent les indigènes !

Durant le carême les moines avaient l'habitude de brasser une bière plus nourrissante... mais aussi nettement plus forte.

Cette tradition a persisté jusqu'à nos jours, devenant même un événement régissant la vie de Munich, au même titre que la fête de la bière.

Sa notoriété nationale et internationale reste cependant à faire.

Qu'à cela ne tienne, moins il y a de monde, plus il y a de bière pour chacun !

Historique

La tradition veut que ce soient les moines qui, durant le carême, aient brassé une bière plus épaisse, plus nourrissante... et plus forte (!) pour leur permettre de supporter cette période. Ils l'appelaient également le "pain liquide".

La bière ainsi brassée est riche en malt, ce qui lui donne une couleur ambrée très sombre. Son goût est cependant relativement sucré, contrairement à la bière de malt (dunkles Bier) qui est plutôt amère.

Les différentes sortes

Chaque brasserie brasse "sa" bière forte et se différencie des autres par son nom, "dérivé" du latin et finissant toujours en "ator" (sauf quelques exceptions):

Augustiner Maximator
Löwenbräu Triumphator 7.6%
Paulaner Salvator 7.5%
Unionsbräu Unimator
Hacker-Pschorr Animator 7.8%
Hofbräu Delicator (n'est plus brassée)
Spaten Optimator (seulement pour l'export)
Forschungsbräuerei Perlach St Jakobus
Aying Celebrator
Maxlrain Jubilator
Kaltenberg Ritterbock

Toute l'année, certaines brasserie brassent des bières équivalentes . Elles sont appelées Doppelbock en raison du double apport de matières premières lors de la fermentation (qui va donner l'alcool).

Les événements

Bien entendu, vous pouvez aller vous enivrer de bière forte tous les soirs dans les brasseries, qui font des animations de circonstance.

Mais la saison de la bière forte amène aussi d'autres événements caractéristiques. Citons plus spécialement le "Derbleck'n".

Il s'agit d'une après-midi "récréative" organisée au Nockherberg (Paulaner) pour l'ensemble de la classe politique (bavaroise mais aussi allemande, si elle daigne bien venir). On se rencontre, on boit une bière, on mange un peu.... puis on se prend un savon !

Car le but du "Derbleck'n", c'est de ramener sur terre les politiques qui auraient perdu le sens de la réalité. Un comédien prend le rôle de frère Barnabé ("Bruder Barnabas") et tient un sermon dans lequel les erreurs, bêtises... de chaque homme politique sont passées en revue. Parfois sur un ton gentil, très souvent sarcastique et caustique, personne n'y échappe ! (certains la redoutent, d'autres espèrent être mentionnés car c'est la preuve qu'on a participé à la vie publique)

Une fois tout le monde remis sur un pied d'égalité, un petit spectacle-cabaret vient finir d'enfoncer les clous. Le thème varie d'année en année, mais on y retrouve toujours les mêmes figures : Stoiber, Schröder, Merkel, Huber (le bras droit de Stoiber)...

Bien entendu, le bas-peuple est privé d'accès ("on reste entre nous !"), mais ce n'est pas grave, puisque tout le monde pourra retrouver l'intégralité du sermon et du spectacle quelques jours plus tard à la télé sur BR3 !

Dernières recommandations

Avant de vous lancer dans l'aventure, sachez que l'abus de bière forte (ça vaut aussi en moindre mesure pour la bière normale !) est dangereux :

  • pour votre permis de conduire : avec au minimum 7% (voire 12% pour certaines) d'alcool, nous vous déconseillons de prendre le volant. A partir de 2 litres, ce n'est plus votre capacité de conduire, mais celle de marcher qui est nettement diminuée !
  • pour votre ligne : le but initial de nourrir les moines est encore présent ! Comptez 70kCal par 100ml (rappel : votre verre a 1000ml) !

Rappelons aussi que le goût sucré de cette bière facilite son ingestion... sachez donc vous limiter !

Plus d'infos

Vous trouverez plus d'infos sur le site de muenchen.de

Il existe également une page sur les bières fortes sur Wikipedia

Enfin, sur Wikipedia : http://de.wikipedia.org/wiki/Nockherberg

Les dates

En 2013 : du vendredi 1 Mars au dimanche 17 Mars 2013



Editeur(s)
Qui a encore contribué à cet article en l'éditant?
Auteur initial
Qui est à l'origine de cet article ?

Joel Hatsch